Portrait – Marie-Pierre de la Gontrie : Sa voie francilienne

De son enfance en Savoie à son ascension politique francilienne, la-vice-présidente de la région raconte un parcours « sans calcul ».

D’une voix agréablement cassée par quelques tiges incandescentes, Marie-Pierre de la Gontrie s’excuse du léger retard… Une réunion qui s’est étirée dans le temps. « Un café ? » Les traits sont un peu tirés par un agenda que l’on devine bien rempli et auquel fait écho un pochoir – signé de l’artiste Miss.Tic – épinglé au mur du bureau : « Le temps est-il un crime parfait ? ». Sans la moindre hésitation, elle répond oui.

l est loin le temps où elle s’ennuyait ferme dans sa Savoie natale où elle était la fille de « l’avocat-maire-sénateur ». C’est ce qu’elle répondait, sans trop savoir dans quel ordre elle devait présenter les choses, quand on lui demandait ce que son papa – Pierre de la Gontrie – faisait dans la vie. Radical-socialiste, proche de Mitterrand, « un ami de la famille ». Elle baigne dans la politique et y viendra plus tard…

 

Lire l’intégralité du portrait sur le site du Journal du Grand Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s