Edito de Carl Meeus dans le Figaro Magazine du 9 janvier 2015

« Les militants socialistes d’Ile-de-France voteront-ils le 6 février dans une primaire pour départager Jean-Paul Huchon, le président sortant, et Marie-Pierre de La Gontrie, la première vice-présidente de la Région  ? Le premier veut se représenter pour un quatrième mandat. La seconde aimerait incarner un renouvellement à la tête de la Région. Elle aimerait que le PS et la gauche tirent la leçon des élections municipales de mars dernier quand les socialistes, faute de renouvellement de leurs candidats, ont perdu des villes historiquement à gauche. Un argument qui ne semble pas avoir de prise sur Jean-Paul Huchon, qui prend l’exemple de Jean-Claude Gaudin, victorieux à Marseille malgré la campagne sur son âge et sa longévité. Marie-Pierre de La Gontrie peut s’appuyer sur le soutien d’Anne Hidalgo et n’a visiblement pas été découragée ni par François Hollande ni par Manuel Valls qu’elle a pris soin de prévenir de sa candidature avant de l’annoncer fin décembre. Celle qui avait battu en voix Edouard Balladur aux régionales de 1998 à Paris n’a pas peur d’affronter le président sortant dans une primaire. Ses soutiens font juste valoir que les statuts du PS, renouvelés sous Martine Aubry par un vote massif des militants, prévoient la limitation à trois mandats successifs pour les présidents d’exécutifs locaux… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s