Candidature de NKM : quelle crédibilité ?

Représentante autoproclamée de l’écologie politique de droite, Nathalie Kosciusko-Morizet a pris comme engagement de « ne plus acheter aucun véhicule diesel pour des flottes publiques » si elle est élue à la tête de la capitale.

Trou de mémoire : L’ancienne ministre de l’écologie de Nicolas Sarkozy a semble-t-il oublié que son gouvernement avait encouragé la diffusion de ce carburant, avec un système de bonus-malus incitant les consommateurs à acheter des petites voitures diesel. Un dispositif créé en 2009 et reconduit en 2010 quand dans le même temps une directive européenne sur l’air imposait déjà à tous les pays engagés dans le diesel de revenir en arrière.

Fausses vérités : « Pourquoi est-ce que tout le parc automobile de la ville de Paris est diesel ? Pourquoi est-ce que les bennes à ordures qui avaient commencé à être renouvelées en hybride ont été finalement entièrement renouvelées en diesel ? » interroge la candidate aux primaires de l’UMP. NKM ignore-t-elle que moins de 30% du parc de la Ville est équipé en diesel, que les deux tiers des bennes et laveuses de chaussée roulent au GNV (gaz naturel pour véhicules), et que l’appel d’offres pour le renouvellement du marché de la collecte des déchets proscrit le diesel ?

Pâle imitation : Une semaine avant cette annonce de NKM, Anne Hidalgo s’est engagée à faire de la lutte contre le diesel une priorité, notamment en l’excluant du parc de la Ville.

Lire la Newsletter d’avril 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s